STOCKAGE ET TRANSPORT EAU POTABLE ET EAU DE PLUIE

LE STOCKAGE ET LE TRANSPORT D’EAU POTABLE ET D’EAU DE PLUIE
Reconnue vitale, l’eau est une ressource au cœur des problématiques écologiques. C’est pourquoi, nous devons donc apprendre à mieux la maîtriser. Par exemple, pourquoi ne pas récupérer l’eau de pluie ? En plus de satisfaire un enjeu écologique, cette action permet parallèlement de faire des économies. Aujourd’hui il est possible de stocker de l’eau potable et de récupérer de l’eau de pluie. Selon vos besoins, il existe plusieurs types de cuves à eau pour vous permettre de ravitailler et/ou stocker l’eau.
I. LA REGLEMENTATION

 

L’eau n’étant pas un liquide polluant, la loi n’impose pas de précautions particulières pour son stockage et son transport. Cependant, il existe quelques variantes. En France, l’eau de pluie est régie par l’arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments.

 

I.1 - EAUX CHARGEES

Pour les eaux chargées et eaux grises (issues des systèmes d’évacuation et utilisables lorsque la potabilité n’est pas nécessaire), qui sont souvent mélangées à des produits polluants, une rétention (bac permettant de stocker  une quantité d’eau inférieure ou égale à la capacité de la cuve) est obligatoire pour le stockage. De plus, suivant le produit dilué dans l’eau, une homologation pour le transport peut être demandée.

 

I.2 - EAU POTABLE

Pour le stockage et le transport d’eau potable, le contenant doit être conforme aux normes « alimentaires ». Cette réglementation prévoit qu’il n’y ait pas d’interaction entre le matériau du contenant et son contenu. Cette réglementation est aussi valable pour les autres liquides alimentaires. Une cuve destinée à de l’eau non potable nécessite la mise en place d’une signalétique « eau non potable » destinée à avertir les utilisateurs.

 

I.3 - RESERVES INCENDIE

Le stockage d’eau pour les réserves incendie est une particularité. Les entreprises ont un plan de lutte incendie. Leur situation géographique peut les obliger à avoir une réserve d’eau incendie sur le site (à cause d’un réseau trop éloigné ou insuffisant en débit ou en volume). Leur mise à disposition est obligatoire mais il n’existe pas de réglementation. Cependant, il n’existe pas de réglementation particulière. Il s’agit d’une préconisation Pompier (SDIS local) afin qu’ils puissent intervenir dans les meilleures conditions. Les services d’intervention se basent sur une règle : il faut assurer un débit de 60 m3d’eau par heure pour éteindre un feu moyen et en limiter la propagation. Il est également établi qu’il faut en moyenne 2h pour maîtriser un sinistre. Il est donc nécessaire de disposer d’une réserve de 120 m3 (60m3/h pendant 2h = 120 m3)

Selon la taille du site et le risque encouru, le SDIS local peut décider d’augmenter la capacité s’il le juge nécessaire. Il définit l’équipement requis.

 

II. POURQUOI UTILISER UNE CUVE A EAU ?

 

II.1 - POUR LE STOCKAGE

Il est possible de stocker de l’eau potable comme de l’eau de pluie. Cette action peut être envisageable par les professionnels mais aussipar les particuliers. Tous deux, ont d’ailleurs intérêt à récupérer l’eau de pluie. En effet, celle-ci est gratuite et la plupart du temps il s’agit d’une richesse inexploitée. Même si elle n’est pas potable, l’eau de pluie, après avoir été filtrée, est pourtant réutilisable pour de nombreuses activités. Même si elle n’est pas potable, son utilisation demeure très diversifiée.

 

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

 

  • Elle est douce et n’attaque pas les canalisations avec du tartre
  • Elle est gratuite
  • Elle possède un pH presque neutre ou légèrement basique
  • Elle garantit une marge d’autonomie pour l’arrosage en période de sécheresse
  • La récupérer consomme moins d’énergie  que le pompage et la filtration nécessaire à la récupération d’eau dans les nappes phréatiques

Haladjian propose une gamme complète de cuves à eau en polyéthylène à partir de 250L pour stocker de petits ou gros volumes d’eau potable ou d’eau de pluie. Une offre spécifique pour réserves incendie est également disponible. Focus sur les cuves à eau proposées par Haladjian : Elles conviennent pour le stockage de liquides alimentaires (eau potable, vin, huile…) mais peuvent aussi être utilisées pour le stockage et la récupération d’eau de pluie. Elles permettent de stocker de gros volumes d’eau de pluie (ou eau grise) sur chantiers ou sur sites.

royhagua-2_0.jpg

 

 

Les cuves ROTHAGUA ®

  • Capacités disponibles : 250 L à 3000 L   
II.2 - POUR LE RAVITAILLEMENT

 

Après avoir récolté et stocké une quantité suffisante (selon vos besoins) d’eau potable ou d’eau de pluie, vous pouvez l’utiliser en extérieur comme en intérieur. Haladjian propose des cuves à eau en polyéthylène haute densité (PEHD) à partir de 3000L pour transporter de gros volumes d’eau potable ou d’eau de pluie.

Focus sur les cuves à eau proposées par Haladjian : Elles permettent de transporter, ou de stocker, de l’eau potable ou de l’eau de pluie. Leur paroi translucide permet un contrôle permanent du niveau d’eau restant.

rothmobil-2_0.jpg

 

 

Les cuves ROTHMOBIL ®

  • Capacités disponibles : 3000L ou 5000L   
III. CARACTERISTIQUES DU POLYETHYLENE HAUTE DENSITE

 

  • Grade alimentaire (selon modèles)
  • Grande inertie chimique
  • Incassable
  • Recyclable
  • Anti-adhérent
  • Résistance aux UV : ne se dégrade pas et empêche la naissance de bactéries dans l'eau

Certaines cuves à eau conçues en polyéthylène haute densité peuvent être enterrées lorsque les parois sont renforcées. Les cuves en tissu polyester protègent l’eau de la pollution de l’air. Lorsque celles-ci sont pleines, elles prennent la forme d’un coussin et deviennent solides. Il s’agit du type de cuves à eau qui sont utilisées pour les réserves incendie.

 

IV. RECUPERATION DE L’EAU DE PLUIE : PRECONISATIONS

 

IV.1 - CHOISIR UNE CUVE

Selon votre région d’habitation (pluviométrie) et la surface de récupération d’eau (qui peut être une surface de toiture), la quantité d’eau de pluie que vous êtes susceptibles de récolter est variable. Aussi, l’utilisation que vous projetez de faire de cette eau de pluie est un facteur à prendre en compte. Ces trois variables vous permettront de faire une estimation des besoins en litrage et donc choisir une cuve à eau de la capacité dont vous aurez réellement besoin. Cependant, il ne faut également pas oublier que le stockage et le transport de liquides (dont l’eau) est régi par certaines normes telles que la norme alimentaire. Si vous souhaitez travailler avec de l’eau potable, votre citerne doit obligatoirement être conforme à la directive 2002/72/CE. Enfin, si selon vos besoins, vous optez une cuve lourde et au gabarit imposant, assurez-vous qu’elle soit équipée pour les manutentionsnécessaires.

 

IV.2 - INSTALLER ET UTILISER

Dans la plupart des cas, les cuves à eau sont installées à l’extérieur. Mais, vous pouvez tout à fait les mettre à l’abri ou encore les enterrer. Plusieurs mises en place sont possibles ! Toutefois, n’oubliez pas d’installer votre citerne sur une surface plane et solide. En hiver, si vous avez installé votre cuve à eau en extérieur, il est important de vidanger le réservoir. Si votre récupérateur d’eau de pluie n’est pas conçu pour résister aux températures hivernales,  le froid et le gel pourront rapidement l’abîmer. Il est conseillé de mettre votre cuve à eau en intérieur ou encore, si la cuve le permet, de l’enterrer. En revanche, si vous avez fait le choix d’un matériau plus résistant, vous pourrez alors utiliser votre cuve été comme hiver… Mais attention au gel ! Si vous souhaitez faciliter l’acheminement de l’eau de la cuve vers le point d’utilisation, optez pour une pompe.

 

IV.3 - ENTRETENIR ET OPTIMISER

Afin d’éviter que votre cuve à eau ne déborde, il est préférable d’installer un « trop-plein ». Celui-ci évacue les eaux excédentaires lorsque le réservoir est plein. Pensez aussi à équiper votre cuve d’un collecteur d’eau muni d’un filtre. Cela évitera l’insertion de déchets, feuilles, boue… dans votre eau et assurera sa propreté. Si la cuve à eau n’est pas munie d’une paroi translucide, vous devrez impérativement l’ouvrir pour contrôler le niveau de l’eau de manière permanente. Pour éviter cette manœuvre et donc salir votre eau, vous pouvez installer un indicateur de niveau d’eau.